Faq

FAQ - Questions les plus fréquentes

Avant-propos

Cette FAQ a pour ambition de répondre à vos questions, que ce soit concernant le MBTI ou concernant ce site d'une manière plus générale. Je vous encourage à poser vos questions en commentaire ou à utiliser le formulaire de contact.

Dernière mise à jour le 19/02/2019

 

Sommaire

1. Réponses à vos questions sur le MBTI
    - Je n'arrive pas du tout à définir mon type MBTI : à chaque fois que je fais le test je trouve un résultat différent et aucun ne me convainc. Que se passe-t-il ?
    - Pourquoi les fonctions dominantes et auxiliaires ne peuvent-elles pas être toutes les deux introverties ou extraverties ?

2. Réponses à vos questions les plus folles sur le MBTI
    - Les personnages de fictions ont-ils tous un type MBTI cohérent ?
    - Les animaux ont-ils un type MBTI ?

3. Réponses concernant Béryl, l'auteur du site
    - Béryl en bref
    - Y a-t-il des types MBTI que tu n'as pas du tout dans ton entourage ? Ressens-tu de la frustration de ne pas pouvoir les observer ?

Bonne lecture !

 

 

1. Réponses à vos questions sur le MBTI

 

Je n'arrive pas du tout à définir mon type MBTI : à chaque fois que je fais le test je trouve un résultat différent et aucun ne me convainc. Que se passe-t-il ?

Il existe plusieurs causes possibles pour le même résultat :

- Vous êtes dans une période de votre vie assez stressante. C'est dans l'idée de vous en extraire que vous vous êtes tourné vers le MBTI, et vous avez donc envie de "vraiment bien faire ce test". Les résultats incohérents peuvent renforcer encore cette impression de flou dans votre vie, ou de dépréciation personnelle qui s'est installée en vous ("je suis vraiment nul, je n'arrive même pas à savoir qui je suis avec un outil qui est fait pour"). Vous mettez beaucoup d'enjeu à trouver votre type pour avoir quelque chose à quoi vous raccrocher pour aller de l'avant, parce que c'est ce que vous cherchez avant tout en cette période troublée.

- Vous avez rempli le questionnaire dans des ambiances très différentes. Passer le test à l'issue d'une soirée alcoolisée et festive peut avoir tendance à vous retourner un résultat plus extraverti que la réalité. C'est simplement parce que dans vos réponses vous serez plus enclin à répondre que vous aimez être entourés de nombreux aamis et que vous adorez monter sur un podium et danser devant une foule en extase, ce que vous pouvez ressentir comme vrai sur le moment mais qui ne le sera plus après une bonne nuit de sommeil.

- Vous avez une difficulté particulière à vous reconnaitre dans un texte. Vous pouvez être très méfiant pour éviter l'effet Barnum et, dès que vous avez l'impression de vous reconnaitre dans quelque chose,vous vous protégez inconsciemment derrière un "c'est écrit de manière à ce que tout le monde s'y reconnaisse, donc ce n'est pas moi". Il est aussi possible que vous n'aimiez pas l'idée de vous retrouver dans une case, dans une boîte, dans un contenant duquel vous auriez l'interdiction de sortir à tout jamais. C'est assez courant dans la population, et je pense la principale cause de rejet du MBTI. Dans ce cas, pourquoi vous acharnez-vous à vouloir connaitre le résultat de ce test ? Qu'en attendez-vous ? Si vous le faites sur la demande de quelqu'un d'autre, osez donc lui expliquer que vous ne voulez pas connaitre la réponse ;-) Vous pouvez également lire l'article intitulé Tous les mêmes et tous différents : la dynamique du type que j'ai écrit pour répondre aux personnes qui peuvent avoir cette réaction.

 

Dans tous les cas, je vous conseille de faire le test quand vous serez tranquillement chez vous, à un moment où vous vous sentez bien, sans contraintes et sans planning serré. Répondez de manière spontanée, sans réfléchir à chaque question pour vérifier si c'est cohérent avec les questions d'avant et sans passer de temps à trouver 3 exemples différents tirés de votre petite enfance pour confirmer votre choix de réponse. Si cela ne fonctionne toujours pas, je vous conseille d'oublier le MBTI pour quelques temps (plusieurs semaines ou mois) avant d'y revenir. Lorsque que l'eau d'une mare est troublée par la boue, il n'y a pas de meilleure solution que d'attendre que la boue se redépose au fond pour y voir enfin clair.
Vous avez aussi la possibilité de vous poser directement la question en terme de fonctions jungiennes et de zapper l'étape du test si cela peut vous aider à avancer.
Il est aussi possible de faire appel aux services d'un praticien MBTI que vous pourrez rencontrer et qui pourra vous poser des questions sur mesure. Il s'adaptera à votre mode de fonctionnement et saura, par sa formation et son expérience, vous acompagner beaucoup mieux qu'un formulaire sur Internet ne saurait le faire. Ainsi vous pourrez ensemble déterminer un type MBTI dans lequel vous vous reconnaitrez et vous sentirez à l'aise.

Retour au sommaire

 

Pourquoi les fonctions dominantes et auxiliaires ne peuvent-elles pas être toutes les deux introverties ou extraverties ?

Un être humain ne peux pas vivre (dans le sens "réussir à survivre sans être en grande détresse") en étant entièrement coincé dans son univers intérieur. Il a forcément besoin d'intéragir avec le monde extérieur pour vivre (ne serait-ce que pour aller à l'épicerie du coin pour acheter à manger). Il est nécessaire de faire des actions qui ont un impact sur le monde extérieur et d'en constater les conséquences, sinon on n'est pas acteur de sa vie. Et je pense que cela mène très rapidement à la dépression.
De la même manière, une personne qui vivrait avec des fonctions extraverties seulement passerait son temps à interagir avec le monde extérieur mais perdrait son identité propre à ne pas analyser ni enregistrer les résultats de ses actions. Etre toujours avec les autres et vouloir tout faire pour leur faire plaisir en permanence par exemple, peut conduire à une destruction très violente d'une personne car elle n'est plus capable de connaitre ses désirs ni ses besoins personnels.
Dans les deux cas, les impacts ne sont pas seulement psychologiques mais bel et bien physiques également.

Si vous pensez ne vous reconnaitre dans aucune fonction introvertie, par exemple, et que vous sentiez un certain malaise au niveau personnel, il se peut que vous expérimentiez une boucle cognitive. Je consacrerai un article à ce phénomène, qui sera je l'espère éclairant et qui pourra vous aider à en sortir pour retrouver cet équilibre introversion/extraversion, nécessaire pour retrouver un niveau de sérénité mentale raisonnable.

Retour au sommaire

 

2. Réponses à vos questions les plus folles sur le MBTI

Profitons de ce paragraphe pour remercier nos lecteurs Ne qui alimentent avec entrain cette section ;-)

 

Les personnages de fictions ont-ils tous un type MBTI cohérent ?

Question insipirée par mon article sur les types MBTI des personnages du Bureau des légendes.

La réponse est simple : tout dépend de l'auteur !

Il y a des auteurs qui créent des personnages pauvres : leur personnages ont un but spécifique, qui fait avancer l'histoire, mais pas de profondeur. Leur histoire personnelle n'a pas été creusée, ils n'ont pas de motivation ni de valeurs personnelles. Ils peuvent ainsi faire des actions qui ne sont pas cohérentes entre le début et la fin de l'oeuvre (film, série, livre, pièce, etc.). Je pense que dans ce cas, il est impossible de déterminer un type MBTI pour ces personnage.

Il existe aussi les bons auteurs, ceux qui réfléchissent à la cohérence de leurs personnages. Ils leurs créent un passé qui explique pourquoi "il adore faire des blagues tout le temps", par exemple : il a grandi dans une extrème pauvreté et cela a été sa manière de rassurer et encourager sa pauvre mère qui l'élevait seule. Cela donne de la profondeur au personnage, et permet que ses actions soient toutes orientées dans une même direction. A partir des comportements et des actions de ces personnages, on peut remonter à leurs fonctions cognitives qui sont en général cohérentes entre elles, et ainsi proposer un type MBTI qui parait en phase avec ce que l'on observe. Pour moi, toutes les oeuvres de qualité, en terme de construction de personnages en tout cas, se trouvent dans ce cas. On retrouve aussi le cas d'auteurs qui basent leurs personnages sur des archétypes de la mythologie, ce qui fait que par rebond (ces archétypes étant bien construits) on peut retrouver leur type MBTI.

Et puis il y a une troisième catégorie d'auteurs, qui sont assez nombreux dans le monde anglo-saxon : ceux qui connaissent et apprécient la théorie du MBTI et qui définissent le type MBTI de leur personnage comme base pour les construire. Les personnages suivent donc des modes de fonctionnement cohérents, par contre cela ne garantit en rien leur qualité : il y a malheureusement des auteurs médiocres qui s'intéressent au MBTI.

Retour au sommaire

 

Les animaux ont-ils un type MBTI ?

Il semble que les animaux ont des personnalités différentes au sein de la même race. Il existe des chiens fou-fous, des fainéants, des intelligents, des timides, ... Idem pour les chats. Et probablement pour les chevaux aussi. Je ne connais pas assez bien les autres mammifères pour avoir un avis plus circonstancié, mais je pense que l'on peut considérer que les animaux aussi ont des fonctions congitives qui peuvent différer d'un individu à l'autre.

Je ne sais pas dans quelle mesure on peut savoir si les fonctions jungiennes que l'on utilise dans le cadre du MBTI sont identiques à celles des animaux, mais il est possible que pour les mammifères elles soiet assez proches. Si ensuite on décide de s'intéresser aux vers de terre, aux fourmis ou aux méduses, peut-être que ces fonctions sont différentes.

Je n'ai trouvé aucune ressource en ligne et étayer mes idées, en tout cas en première approche. Si jamais vous tombez sur des articles de recherche sur le sujet, j'aimerais que vous mes les transmettiez. Connaissez-vous un scientifique fou pour réaliser une thèse sérieuse sur le sujet ?! ;-)

Retour au sommaire

 

3. Réponses concernant Béryl, l'auteur du site

Je comprends votre envie de savoir qui écrit ces lignes, cependant je ne tiens pas spécifiquement à parler de moi. Je vais donc lister ce qui me parait pertinent pour votre lecture. Si vous avez des questions complémentaires, les commentaires sont ouverts :)

 

Béryl en bref

- Je ne suis pas spécialiste en psychologie. Je n'ai pas fait d'études dans cette branche. Je n'ai pas lu de nombreux ouvrages de psychologie, seuls quelques uns spécifiques au MBTI.

- J'ai découvert le MBTI il y a environ 10 ans, sans trop y prêter attention (c'était pour moi un test sur Internet comme un autre).

- J'ai ensuite vécu une période un peu compliquée au niveau personnel et miraculeusement le MBTI s'est rappelé à moi. Cela m'a permis de mieux me connaitre et me comprendre, et donc de savoir un peu mieux où et comment naviguer (à court terme dans un premier temps car c'était ce que j'attendais).

- Ce n'est qu'ensuite que j'ai creusé le sujet du MBTI, plutôt dans un but de développement personnel et non dans l'idée de m'en servir dans ma profession.

- Cela fait donc 4 ou 5 ans que je m'intéresse sérieusement à la question, disons depuis 2014.

- J'utilise différents médias pour apprendre sur ce sujet : vidéos, podcasts, livres, sites Internet, forums de discussion. La quasi totalité de ces ressources est en anglais. Si j'ai décidé d'ouvrir ce site c'est en partie pour qu'il existe des ressources en français en ligne sur le MBTI !

- Je fais partie de la génération Harry Potter, et une de mes grandes passion de jeunesse était de deviner dans quelles maisons seraient réparties les personnes que je connais. Au final, je n'ai fait qu'affiner le modèle : aujourd'hui j'essaye de deviner quel est le type MBTI de mes interlocuteurs ;-) D'ailleurs, si vous vous posez la question, il n'y a pas d'équivalence exacte entre maisons Harry Potter et MBTI, mais ce digramme ne me semble pas trop éloigné ce que ce je pourrais avoir en tête :

Retour au sommaire

Maisonshp mbti mini

Y a-t-il des types MBTI que tu n'as pas du tout dans ton entourage ? Ressens-tu de la frustration de ne pas pouvoir les observer ?

Oh que oui !
De manière générale, je ne connais que peu de personnes d'un même type et j'ai donc toujours l'impression de ne pas avoir assez de données brutes pour éviter de tomber dans le travers de la généralisation ou du stéréotype. C'est aussi pour ça que j'aime connaitre le type des personnes avec qui j'interagis dans ma vie quotidienne (et donc que je les embête pour qu'ils passent le test :) !).

Retour au sommaire

 

FAQ mbti auteur question questions

Ajouter un commentaire