Article P1 : Reconnaitre le stress, identifier son lien avec la fonction inférieure, et en sortir

Le stress.
Tout le monde le connait, tout le monde l'a déjà ressenti.
Mais savez-vous l'identifier quand vous le ressentez ?
Le MBTI peut vous y aider !

Articled3 pintimage

 

Je ne tiens pas à entrer dans le détail de la définition du stress, je vais donc me contenter de répéter "ce que l'on dit" sur le stress : il peut se découper en deux catégories, le "bon stress" et le "mauvais stress". Le "bon stress" est celui qui motive et qui aide à se dépasser ponctuellement (en compétition sportive, juste avant la date à laquelle on doit rendre un document, etc.). Le mauvais stress est celui qui nous empêche de travailler correctement et sereinement pendant une longue période, notamment car on met beaucoup trop de temps à identifier... et donc à l'éradiquer.

 

La théorie

Une personne stressée (d'un mauvais stress, puisque c'est celui-là qu'on veut éviter) est une personne qui n'arrive pas, dans l'environnement dans lequel elle se trouve, à réaliser les actions qu'elle doit faire, que ce soit dans un contexte personnel ou professionnel.

Elle a d'abord été confrontée à un problème, qui n'était pas vraiment différent des précédents problèmes qu'elle a rencontrés et qu'elle a réussi à résoudre, et qui pourtant la bloque aujourd'hui. Elle a d'abord tenté de résoudre ce problème par sa méthode habituelle : l'usage de sa fonction dominante et de sa fonction auxiliaire. Elle a passé du temps et de l'énergie pour venir à bout du problème, en vain. Plus ou moins consciemment, elle a ensuite tenté d'appliquer d'autres méthodes pour arriver à ses fins. Puisque ce qui fonctionne d'habitude ne fonctionne pas, tentons une autre approche ! Et si elle utilisait les autres fonctions de sa pile de fonctions de Jung ? Après tout, ce sont aussi une fonction de perception et une fonction de jugement, cela devrait pouvoir marcher (si vous avez oublié ce qu'est une pile de fonctions jungiennes, vous pouvez réviser ici).

Dans la théorie ça fonctionne, mais dans la pratique ces fonctions tertiaire et inférieure sont très mal développées par rapport aux fonctions dominante et auxiliire qui sont utilisées dès le plus jeune âge (si besoin, vous référer à l'article Tous les mêmes et tous différents : la dynamique du type). Ainsi c'est sur un échafaudage bancal que cette personne tente de monter pour résoudre son problème du moment. Malheureusement, dans la grande majorité des cas, cela ne permet pas de résoudre le problème et ajoute encore du stress. Ce qui pousse la personne à persévérer dans sa méthode... sans fin.

 

Reconnaitre cet état de stress chez vous

Essayez d'identifier une période assez longue (de l'ordre de plusieurs mois) pendant laquelle vous ne vous sentiez pas bien sans réellement savoir pourquoi. Identifiez précisément, avec votre recul actuel sur la situation, quel était le problème auquel vous étiez confronté. Vous souvenez-vous des actions que vous avez entreprises à l'époque pour essayer de résoudre ce souci ? et de votre état d'esprit ? Si vous le pouvez, prenez une feuille de papier et notez vos réflexions.

Maintenant, identifiez votre pile de fonctions sur la base de votre type MBTI

Support n°1 : Déterminez votre type MBTI en suivant la recette ici si vous ne le connaissez pas déjà

Support n°2 : Déterminer votre pile de fonctions en suivant la recette là

Support n°2bis : Pour vous aider, j'ai listé les piles de fonctions pour chaque type en fin de cet article

Une fois que cela est fait, confirmez que vous vous reconnaissez bien dans votre fonction dominante (utilisez ce lien pour retrouver la description de cette fonction)

Maintenant, vérifiez que vos fonctions inférieure est bien quelque chose dans lequel vous êtes particulièrement mal à l'aise (utilisez de nouveau le lien précédent pour relire la description de votre fonction inférieure).

Dernière étape, la réflexion : est-ce que vous trouvez un lien entre la manière dont vous vous comportiez durant cette période de stress et votre fonction inférieure ? Prenez quelques secondes pour identifier dans chaque action que vous avez noté la ou les fonctions jungiennes que vous pensez être en jeu. Et tirez vous-même vos conclusions. Gardez dans un coin de votre tête ces actions réflexes de repli et tâchez de vous les remémorer dans les périodes de doute, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

 

Exemple issu d'une situation réelle

Prenons un exemple pratico-pratique réel :

Bidule est une personne ENTP. Sa fonction principale est Ne, l'intuition extravertie : son entourage la reconnait comme quelqu'un d'énergique, plein d'entrain et d'idées nouvelles. Sa fonction auxiliaire est Ti, la pensée introvertie, qui en fait une personne honnête intellectuellement : elle a tendance à dire ce qu'elle pense et à imaginer que tout le monde devrait faire de même.

Cependant, Bidule rencontre un problème dans son travail qu'il n'arrive pas à résoudre selon ses méthodes habituelles faites d'itérations "imaginer une solution inovante - étudier logiquement si les résultats seraient bien ceux escomptés" jusqu'à ce qu'il trouve une solution satisfaisante à son problème. Ainsi, il se dit que puisqu'il n'arrive pas à trouver une solution avec cette méthode, il va chercher de l'aide et décide donc d'en parler à son supérieur. Pendant leur recontre, désespéré, il demande à son chef de lui dire quoi faire dans ce cas. Le chef sait comment gérer cette situation et lui donne la marche à suivre. De peur de commettre un impair, et de s'enfoncer toujours plus dans son échec, Bidule suit à la lettre les instructions de son chef, et ce sans les remettre en cause : il veut être certain que son chef sera satisfait du travail réalisé et qu'il ne pourra rien lui reprocher si cette solution s'avère finalement ne pas résoudre le problème.

La volonté de Bidule de suivre à la lettre ce que son chef lui dit peut se rapprocher d'un mode de fonctionnement Si (sensation introvertie). En effet, cette fonction tend à ce qu'un individu répéte les méthodes connues et éprouvées afin d'arriver au résultat escompté. La sensation introvertie Si est bien la fonction opposée à la fonction dominante de Bidule qui est l'intuition extravertie Ne. Cette attitude lui est donc très inconfortable, mais puisqu'il pense bien faire, le stress aidant, il se force.

L'autre réflexe que l'on peut voir dans la réaction de Bidule, c'est le souhait de "faire plaisir" à son chef dans le sens où il ne remet pas en question ce qu'il demande faire, ce que fait habituellement Bidule à chacune de leurs rencontres. C'est en toute sincérité qu'il se dit que moins il dérangera son chef avec ses sempiternelles questions et plus le chef pourra expliquer clairement ce qui doit être fait. On voit ici un exemple parfait de l'utilisation du sentiment extraverti Fe associée au refus d'user de sa fonction auxiliaire, ici la pensée introvertie Ti.

Un supérieur attentif saurait reconnaitre dans ces comportements une situation très différente du naturel de Bidule. Ce supérieur attentif saurait reconnaitre une situation de très grand stress pour Bidule, car il connait ses qualités habituelles et il voit qu'ici elles ne sont absolument pas utilisées. Mais tous les supérieurs ne possédent pas ces qualités...

Et si Bidule devenait une personne capable de reconnaitre elle-même ces mécanismes ? Et si Bidule savait identifier plus tôt qu'il se trouve en état de fort stress ? Et si Bidule avait la solution magique pour en sortir ?

Et si Bidule, c'était vous ?

 

Le pouvoir est entre vos mains !

Je ne peux malheureusement pas, en tout honnêteté, vous dire que votre connaissance du MBTI va vous permettre d'éradiquer tout stress chez vous et vous offrir sur un plateau d'argent la solution à tous vos problèmes. Cependant, savoir identifier que vous êtes en état de stress et réaliser que vous tentez de résoudre votre problème sans utiliser les solutions les plus efficaces est déjà un premier pas. Évidemment, votre supérieur ou votre entourage proche peut vous aider à trouver la solution et il est toujours recommandé de parler de vos soucis à des personnes qui vous soutiennent mais sachez vous rappeler quelles sont vos forces et comment les utiliser à nouveau. Souvenez-vous que c'est en utilisant vos points forts que vous donnerez le meilleur de vous même !

 

J'espère que le fait que vous ayez identifié votre fonction inférieure ainsi que quelques exemples où elle s'est effectivement montrée contreproductive vous permettra de mieux savoir reconnaitre ce cas de figure à l'avenir. Rappelez vous que vous devrez prendre un peu de recul pour mieux attaquer ce problème, avec vos 2 meilleures alliées : vos fonctions dominante et auxiliaire !

 

Par Béryl H.-D.

 

Et comme promis plus haut, voici les piles de fonctions par type :

- ESFJ : Fe > Si > Ne > Ti

- ISFJ : Si > Fe > Ti > Ne

- ESFP : Se > Fi > Te > Ni

- ISFP : Fi > Se > Ni > Te

- ESTJ : Te > Si > Ne > Fi

- ISTJ : Si > Te > Fi > Ne

- ESTP : Se > Ti > Fe > Ni

- ISTP : Ti > Se > Ni > Fe

- ENFJ : Fe > Ni > Se > Ti

- INFJ : Ni > Fe > Ti > Se

- ENFP : Ne > Fi >Te > Si

- INFP : Fi > Ne > Si > Te

- ENTP : Ne > Ti > Fe > Si

- INTP : Ti > Ne > Si > Fe

- ENTJ : Te > Ni > Se > Fi

- INTJ : Ni > Te > Fi > Se

 

mbti développement personnel stress solution solutions

Commentaires (1)

Virgile
  • 1. Virgile | 26/10/2019
Bonjour,

Je viens de passer plusieurs heures à compulser le contenu de ce site. C'est un blog de très grande qualité.
Ne sachant pas sur quel article je pourrais faire un retour global, j'ai pris le plus récent.

Je constate que les mises à jour se sont espacées, et espère que ça n'est pas définitif. Il est certain que ce travail de documentation peut paraître ingrat à son auteur, mais il est hautement recommandable. Et très rare en français. L'idéal, si j'ose l'exprimer, serait de compiler le tout en un document, il y a déjà une suite logique dans la plupart des articles qui font penser à des chapitres. Je serais acheteur d'un tel ouvrage. Lire les ouvrages de Jung est extrêmement éclairant, mais lire ses notions "digérées" et à l'aune d'un temps nouveau, je parle de ce jeune XXIème siècle, apporte un éclairage irremplaçable.

Encore bravo, en attendant la suite,

Visita Interiorem Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem.

Ajouter un commentaire