mbti

Article P1 : Reconnaitre le stress, identifier son lien avec la fonction inférieure, et en sortir

Le stress.
Tout le monde le connait, tout le monde l'a déjà ressenti.
Mais savez-vous l'identifier quand vous le ressentez ?
Le MBTI peut vous y aider !

Articled3 pintimage

 

Je ne tiens pas à entrer dans le détail de la définition du stress, je vais donc me contenter de répéter "ce que l'on dit" sur le stress : il peut se découper en deux catégories, le "bon stress" et le "mauvais stress". Le "bon stress" est celui qui motive et qui aide à se dépasser ponctuellement (en compétition sportive, juste avant la date à laquelle on doit rendre un document, etc.). Le mauvais stress est celui qui nous empêche de travailler correctement et sereinement pendant une longue période, notamment car on met beaucoup trop de temps à identifier... et donc à l'éradiquer.

 

La théorie

Une personne stressée (d'un mauvais stress, puisque c'est celui-là qu'on veut éviter) est une personne qui n'arrive pas, dans l'environnement dans lequel elle se trouve, à réaliser les actions qu'elle doit faire, que ce soit dans un contexte personnel ou professionnel.

Elle a d'abord été confrontée à un problème, qui n'était pas vraiment différent des précédents problèmes qu'elle a rencontrés et qu'elle a réussi à résoudre, et qui pourtant la bloque aujourd'hui. Elle a d'abord tenté de résoudre ce problème par sa méthode habituelle : l'usage de sa fonction dominante et de sa fonction auxiliaire. Elle a passé du temps et de l'énergie pour venir à bout du problème, en vain. Plus ou moins consciemment, elle a ensuite tenté d'appliquer d'autres méthodes pour arriver à ses fins. Puisque ce qui fonctionne d'habitude ne fonctionne pas, tentons une autre approche ! Et si elle utilisait les autres fonctions de sa pile de fonctions de Jung ? Après tout, ce sont aussi une fonction de perception et une fonction de jugement, cela devrait pouvoir marcher (si vous avez oublié ce qu'est une pile de fonctions jungiennes, vous pouvez réviser ici).

Dans la théorie ça fonctionne, mais dans la pratique ces fonctions tertiaire et inférieure sont très mal développées par rapport aux fonctions dominante et auxiliire qui sont utilisées dès le plus jeune âge (si besoin, vous référer à l'article Tous les mêmes et tous différents : la dynamique du type). Ainsi c'est sur un échafaudage bancal que cette personne tente de monter pour résoudre son problème du moment. Malheureusement, dans la grande majorité des cas, cela ne permet pas de résoudre le problème et ajoute encore du stress. Ce qui pousse la personne à persévérer dans sa méthode... sans fin.

 

Reconnaitre cet état de stress chez vous

Essayez d'identifier une période assez longue (de l'ordre de plusieurs mois) pendant laquelle vous ne vous sentiez pas bien sans réellement savoir pourquoi. Identifiez précisément, avec votre recul actuel sur la situation, quel était le problème auquel vous étiez confronté. Vous souvenez-vous des actions que vous avez entreprises à l'époque pour essayer de résoudre ce souci ? et de votre état d'esprit ? Si vous le pouvez, prenez une feuille de papier et notez vos réflexions.

Maintenant, identifiez votre pile de fonctions sur la base de votre type MBTI

Support n°1 : Déterminez votre type MBTI en suivant la recette ici si vous ne le connaissez pas déjà

Support n°2 : Déterminer votre pile de fonctions en suivant la recette là

Support n°2bis : Pour vous aider, j'ai listé les piles de fonctions pour chaque type en fin de cet article

Une fois que cela est fait, confirmez que vous vous reconnaissez bien dans votre fonction dominante (utilisez ce lien pour retrouver la description de cette fonction)

Maintenant, vérifiez que vos fonctions inférieure est bien quelque chose dans lequel vous êtes particulièrement mal à l'aise (utilisez de nouveau le lien précédent pour relire la description de votre fonction inférieure).

Dernière étape, la réflexion : est-ce que vous trouvez un lien entre la manière dont vous vous comportiez durant cette période de stress et votre fonction inférieure ? Prenez quelques secondes pour identifier dans chaque action que vous avez noté la ou les fonctions jungiennes que vous pensez être en jeu. Et tirez vous-même vos conclusions. Gardez dans un coin de votre tête ces actions réflexes de repli et tâchez de vous les remémorer dans les périodes de doute, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

 

Exemple issu d'une situation réelle

Prenons un exemple pratico-pratique réel :

Bidule est une personne ENTP. Sa fonction principale est Ne, l'intuition extravertie : son entourage la reconnait comme quelqu'un d'énergique, plein d'entrain et d'idées nouvelles. Sa fonction auxiliaire est Ti, la pensée introvertie, qui en fait une personne honnête intellectuellement : elle a tendance à dire ce qu'elle pense et à imaginer que tout le monde devrait faire de même.

Cependant, Bidule rencontre un problème dans son travail qu'il n'arrive pas à résoudre selon ses méthodes habituelles faites d'itérations "imaginer une solution inovante - étudier logiquement si les résultats seraient bien ceux escomptés" jusqu'à ce qu'il trouve une solution satisfaisante à son problème. Ainsi, il se dit que puisqu'il n'arrive pas à trouver une solution avec cette méthode, il va chercher de l'aide et décide donc d'en parler à son supérieur. Pendant leur recontre, désespéré, il demande à son chef de lui dire quoi faire dans ce cas. Le chef sait comment gérer cette situation et lui donne la marche à suivre. De peur de commettre un impair, et de s'enfoncer toujours plus dans son échec, Bidule suit à la lettre les instructions de son chef, et ce sans les remettre en cause : il veut être certain que son chef sera satisfait du travail réalisé et qu'il ne pourra rien lui reprocher si cette solution s'avère finalement ne pas résoudre le problème.

La volonté de Bidule de suivre à la lettre ce que son chef lui dit peut se rapprocher d'un mode de fonctionnement Si (sensation introvertie). En effet, cette fonction tend à ce qu'un individu répéte les méthodes connues et éprouvées afin d'arriver au résultat escompté. La sensation introvertie Si est bien la fonction opposée à la fonction dominante de Bidule qui est l'intuition extravertie Ne. Cette attitude lui est donc très inconfortable, mais puisqu'il pense bien faire, le stress aidant, il se force.

L'autre réflexe que l'on peut voir dans la réaction de Bidule, c'est le souhait de "faire plaisir" à son chef dans le sens où il ne remet pas en question ce qu'il demande faire, ce que fait habituellement Bidule à chacune de leurs rencontres. C'est en toute sincérité qu'il se dit que moins il dérangera son chef avec ses sempiternelles questions et plus le chef pourra expliquer clairement ce qui doit être fait. On voit ici un exemple parfait de l'utilisation du sentiment extraverti Fe associée au refus d'user de sa fonction auxiliaire, ici la pensée introvertie Ti.

Un supérieur attentif saurait reconnaitre dans ces comportements une situation très différente du naturel de Bidule. Ce supérieur attentif saurait reconnaitre une situation de très grand stress pour Bidule, car il connait ses qualités habituelles et il voit qu'ici elles ne sont absolument pas utilisées. Mais tous les supérieurs ne possédent pas ces qualités...

Et si Bidule devenait une personne capable de reconnaitre elle-même ces mécanismes ? Et si Bidule savait identifier plus tôt qu'il se trouve en état de fort stress ? Et si Bidule avait la solution magique pour en sortir ?

Et si Bidule, c'était vous ?

 

Le pouvoir est entre vos mains !

Je ne peux malheureusement pas, en tout honnêteté, vous dire que votre connaissance du MBTI va vous permettre d'éradiquer tout stress chez vous et vous offrir sur un plateau d'argent la solution à tous vos problèmes. Cependant, savoir identifier que vous êtes en état de stress et réaliser que vous tentez de résoudre votre problème sans utiliser les solutions les plus efficaces est déjà un premier pas. Évidemment, votre supérieur ou votre entourage proche peut vous aider à trouver la solution et il est toujours recommandé de parler de vos soucis à des personnes qui vous soutiennent mais sachez vous rappeler quelles sont vos forces et comment les utiliser à nouveau. Souvenez-vous que c'est en utilisant vos points forts que vous donnerez le meilleur de vous même !

 

J'espère que le fait que vous ayez identifié votre fonction inférieure ainsi que quelques exemples où elle s'est effectivement montrée contreproductive vous permettra de mieux savoir reconnaitre ce cas de figure à l'avenir. Rappelez vous que vous devrez prendre un peu de recul pour mieux attaquer ce problème, avec vos 2 meilleures alliées : vos fonctions dominante et auxiliaire !

 

Par Béryl H.-D.

 

Et comme promis plus haut, voici les piles de fonctions par type :

- ESFJ : Fe > Si > Ne > Ti

- ISFJ : Si > Fe > Ti > Ne

- ESFP : Se > Fi > Te > Ni

- ISFP : Fi > Se > Ni > Te

- ESTJ : Te > Si > Ne > Fi

- ISTJ : Si > Te > Fi > Ne

- ESTP : Se > Ti > Fe > Ni

- ISTP : Ti > Se > Ni > Fe

- ENFJ : Fe > Ni > Se > Ti

- INFJ : Ni > Fe > Ti > Se

- ENFP : Ne > Fi >Te > Si

- INFP : Fi > Ne > Si > Te

- ENTP : Ne > Ti > Fe > Si

- INTP : Ti > Ne > Si > Fe

- ENTJ : Te > Ni > Se > Fi

- INTJ : Ni > Te > Fi > Se

Article D2 : Que nous apprend une citation sur son auteur ?

Avant propos

Je suis tombée récemment sur cette citation* d'Albert Einstein qui m'a frappée, notamment parce qu'en ce moment je coince un peu sur la rédaction d'articles pour ce site :

CitationEinsteinSi vous ne pouvez expliquer quelque chose simplement, c’est que vous ne l’avez pas bien compris – Albert Einstein

Je réalise en effet que je n'arrive pas à décrire de manière suffisamment simple et complète certaines connaissances qui me semblaient pourtant claires avant que je n'essaie de les coucher sur le papier.

Cela m'a finalement fait réaliser à quel point les citations nous apprennent sur leur auteur. Vous ne me croyez pas ? Lisez plutôt... ;-)

 

Article D2 pintimage

 

J'ai toujours aimé lire des citations, que ce soit de grands auteurs, de personnages publics, d'inconnus, ou même les proverbes dans les papillotes. J'ai remarqué il y a longtemps que tout le monde n'est pas touché par les mêmes, cependant je n'ai réalisé que récemment que bien souvent transpirent de ces citations les fonctions jungiennes de leur auteur ! (Notons néanmoins que les paroles d'un personnage fictif sont rapportées comme citation de l'auteur mais ne reflètent pas forcément la pensée réelle de celui-ci)

J'ai donc collecté quelques citations et recherché les fonctions jungiennes qui en ressortent.

Pensez-vous que serez-vous plus touché par les citations qui illustrent vos fonctions jungiennes préférées ?!

 

Les fonctions de jugement dans les citations

Les fonctions de jugement sont assez fréquemment représentées dans les citations. En effet une citation est souvent le reflet d'une conviction profonde de son auteur, ou d'un conseil qu'il prodigue, ce qui résulte plus d'un jugement que d'une perception du monde.

Voici donc un petit florilège de celles que j'ai pu relever qui m'ont semblé suffisamment pertinentes pour illustrer le concept de chacune des 8 fonctions de jugement.

 

Pensée extravertie (Te) - Quelques rappels sur la fonction Te

- “Ou on tire les ficelles, ou on essaie de s’en débarrasser.” Paul Newman

- “En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout.” Albert Camus

- “J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.” Nelson Mandela

- “Un jour où l’on est très satisfait de soi est un jour où l’on n’a pas été paresseux.” Margaret Thatcher

 

Pensée introvertie (Ti) - Quelques rappels sur la fonction Ti

- “Toute vie n'est qu'acide nucléique. Le reste, ce sont des commentaires.” Isaac Asimov

- “Dans la nature, tout a toujours une raison. Si tu comprends cette raison, tu n’as plus besoin de l’expérience.” Léonard de Vinci

- "La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent." Albert Einstein

- “Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.” Napoléon Bonaparte

 

Sentiment extraverti (Fe) - Quelques rappels sur la fonction Fe

- “Laisse parler ton coeur, interroge les visages, n'écoute pas les langues...” Umberto Eco

- “J'envoie les sentiments dans la gueule des gens, dans leur cerveau, dans leur corps.” Johnny Hallyday

- “Soyez en garde contre le goût que vous avez pour l'esprit. Trop d'esprit humilie ceux qui en ont peu.” Madame de Maintenon

- “Aimer, c'est essentiellement vouloir être aimé.” Jacques Lacan

 

Sentiment introverti (Fi) - Quelques rappels sur la fonction Fi

- “Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l'or et l'argent.” Bob Marley

- “Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête.” Gandhi

- “L’art, mes enfants, c’est d’être absolument soi-même.” Paul Verlaine

- “On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.” Antoine de Saint-Exupéry

 

Les fonctions de perception dans les citations

Contrairement aux citations qui mettent en avant les fonctions de jugement, les citations qui traduisent une manière de capter ou d'imaginer le monde qui nous entoure ou notre monde intérieur sont rares.

Les citations suivantes seront donc sûrement moins justes que les citations précédentes, mais j'espère qu'elle pourront vous éclairer tout de même.

 

Sensation extravertie (Se) - Quelques rappels sur la fonction Se

- “Vivez si m’en croyez, n’attendez à demain. Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.” Pierre de Ronsard

- “Il n'y a pas deux façons de se rendre immortel ici-bas, c'est d'oublier qu'on est mortel.” Jean Giraudoux

- “Plus on se rapproche de la nature, mieux cela vaut. L'homme n'est pas bien compliqué." De Nikolaï Gogol

- “Je ne peindrai plus d'intérieurs et les gens en train de lire, et les femmes à leur tricot. Je peindrai des êtres qui respirent, sentent, souffrent et aiment.” Edvard Munch

 

Sentation introvertie (Si) - Quelques rappels sur la fonction Si

- “L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive.” Aldous Huxley

- “La mémoire est un don précieux. Quand on le possède, le passé n'existe pas.” Agatha Christie

- “Tout ce qui nous aidera, plus tard, à nous dégager de nos déconvenues s’assemble autour de nos premiers pas.” René Char

- “Qui comprend le nouveau en réchauffant l’ancien peut devenir un maître.” Confucius

 

Intuition extravertie (Ne) - Quelques rappels sur la fonction Ne

- “Les opportunités sont comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive." Richard Branson

- “Quand vous serez grands et qu'à votre tour vous aurez des enfants, n'oubliez surtout pas cette chose capitale : ce n'est pas du tout rigolo d'avoir des parents trop sérieux.” Roald Dahl

- “L'esprit humain est comme un parapluie : il marche mieux lorsqu'il est ouvert.” Darry Cowl

- “Je ne comprends pas pourquoi les gens ont peur des idées nouvelles. Moi, j’ai peur des vieilles idées.” John Cage

 

Intuition introvertie (Ni) - Quelques rappels sur la fonction Ni

- “Nous sommes un peu comme des éponges qui aspirons la vie sans le savoir et qui la rendons ensuite, transformée, sans connaître le travail d'alchimie qui s'est produit en nous.” Georges Simenon

- “L'avenir n'est pas une amélioration du présent. C'est autre chose.” Elsa Triolet

- “Je vais en Chine pour mieux voir la France et ses problèmes.” Jacques Chaban-Delmas

- “Quand on comprend le passé, on peut mieux comprendre le présent. Quand on comprend le présent, on peut avoir une vision du futur.” Luis Sepulveda

 

Paires de fonctions complémentaires, exemples en citations

Si vous avez bien retenu la leçon de l'article F1 (Que sont les fonctions jungiennes et quelle est leur importance ?), vous savez que chaque fonction va de pair avec sa fonction complémentaire. J'ai trouvé quelques exemples assez révélateurs de la force de deux fonctions qui se nourrissent l'une l'autre, voyez plutôt.

 

Couple sentiment introverti et pensée extravertie (Fi + Te = <3)

- “Si vous voulez la liberté, prenez-la, n'attendez pas qu'on vous la donne.” Bernadette Lafont

- “Il est temps de vivre la vie que tu t'es imaginée.” Henry James

 

Couple sentiment entraverti et pensée introvertie (Fe + Ti = <3)

- “Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.” Boris Vian

- “J'aime la vérité. Je crois que l'humanité en a besoin ; mais elle a bien plus grand besoin encore du mensonge qui la flatte, la console, lui donne des espérances infinies. Sans le mensonge, elle périrait de désespoir et d'ennui.” Anatole France

 

Couple sensation introvertie et intuition extravertie (Si + Ne = <3)

- “Les technocrates ne vont guère au-delà du présent. Ils manquent de vision pour apprécier le passé et d'imagination pour voir l'avenir.” Henry Mintzberg

- "Le voyage est un retour vers l’essentiel." Proverbe tibétain

 

Couple intuition introvertie et sensation extravertie (Ni + Se = <3)

- "Deux choses instruisent l'homme de toute sa nature : l'instinct et l'expérience." Blaise Pascal

- “Cet esprit et ce corps sont notre demeure. Si notre demeure intérieure n'est pas en ordre, aucune demeure extérieure ne peut l'être." Ayya Khema

 

Découverte des fonctions non dominantes de certains auteurs

J'ai présenté dans l'article F3 (Tous les mêmes et tous différents : la dynamique du type) l'évolution des fonctions chez un individu dans le temps. Il est aussi possible de sentir dans certaines citations que l'auteur découvre des pans insoupçonnés de sa personnalité au fil de de son évolution personnelle.

 

- “Nous sommes si peu capables d’effort pour comprendre les autres.” de Jules Renard

Ici Jules Renard réalise qu'il lui est très difficile de se mettre à la place de l'autre. On imagine qu'il est donc dans une étape où il comprend qu'il est nécessaire de voir le monde à travers le regard de son interlocuteur pour mieux le comprendre et mieux prendre ses décisions, mais qu'il ne sait pas pour le moment comment faire : il découvre la fonction Fe (sentiment extraverti) qu'il doit donc avoir en fonction tertiaire ou inférieure.

 

- "La capacité au bonheur se travaille, se muscle jour après jour. Il suffit de rééduquer le regard qu'on porte sur la vie et les événements." Raphaelle Giordano

Par ces mots Raphaëlle Giordano montre qu'elle réalise que voir le monde d'un point de vue plus optimiste est parfois nécessaire. Elle cherche à trouver des méthodes pour mieux y arriver et montre ainsi qu'elle a commencé à travailler sur ce sujet. On imagine donc qu'elle est en train de développer sa fonction Ne (intuition extravertie) qui serait donc sa fonction tertiaire ou inférieure.

 

- "Une illumination soudaine semble parfois faire bifurquer une destinée. Mais l’illumination n’est que la vision soudaine, par l’Esprit, d’une route lentement préparée.” Antoine de St Exupéry

St Exupéry découvre sa fonction Fi (sentiment introverti), probablement sa fonction tertiaire. En traitant comme une illumination une cause pour laquelle il est soudainement prêt à faire changer ses actes, il découvre qu'elle a toujours été là mais qu'il n'avait pas su la reconnaitre ni l'écouter plus tôt. Il est alors prêt pour le développement de cette fonction qu'il se permet alors d'accepter comme faisant partie de lui.

 

Petit jeu et mot de la fin

* Avez-vous réussi à identifier la fonction jungienne qui transparait dans la citation d'Einstein du début de cet article ? Proposez vos suggestions en commentaire !

 

J'espère que cet article vous aura amusé et permis de mieux assimiler les différentes fonctions jungiennes par l'exemple.

Je vous invite aussi à m'envoyer des citations qui vous parlent ou qui vous intriguent, afin que je puisse identifier les fonctions jungiennes sous-jacentes !

Merci pour votre participation active à ce site :)

Articled1

Article D1 : Les types MBTI de 10 personnages du Bureau des légendes : mes propositions

Amusons-nous un peu !

J'ai beaucoup aimé la série Le bureau des légendes et ses personnages crédibles et fouillés (pour la majorité). Je vous propose donc de passer en revue 10 personnages afin d'étudier leurs fonctions jungiennes pour identifier leur type MBTI.
Je tente au mieux de ne pas spoiler les évènements principaux, mais en cas de doute finissez de bingewatcher la série jusqu'à la fin de la saison 4 avant de lire cet article ;-) !

 

Articled1 pintimage

 

1. Malotru | Guillaume Debailly

Les points forts de Guillaume sont :
- l'excellence de son exécution "physique". Il maitrise tous les mouvements de son visage et de son corps et sait masquer la moindre de ses émotions grâce à des méthodes qu'il a perfectionné pendant des années d'apprentissage, d'observation et de pratique. --> Si (sensation introvertie)
- Sa capacité pour la logique et la résolution de problèmes de manière efficace et pratique. --> Te (pensée etravertie)
- Une loyauté à ses valeurs profondes, même si elles ne sont pas directement alignées avec celle de son employeur (mis en avant notamment lors de l'écriture de son journal), mais il essaye tout au long de la série de corriger ses erreurs coûte que coûte. --> Fi (sentiment introverti)

Malotru serait donc ISTJ.

Je l'avais d'abord imaginé ISTP (Se > Ti > Fe > Ni) car il est logique et pratique mais aussi relax dans (presque) toutes les situations (stéréotype de l'ISTP). Il sait parfaitement s'adapter même s'il a ce besoin de construire des plans en amont (c'est ce que requiert son métier !) et n'est pas excellent dans la communication avec les autres (Fe en tertiaire).
Cependant, je ne pense pas que sa fonction dominante soit Se : on ne le voit jamais profiter de l'instant présent (en fait une unique fois lorsqu'il boit son Cosmo avec Prune, et il se force !). De plus, on sent clairement son côté Fi (même s'il devrait être bien moins développé puisque c'est sa fonction tertiaire, mais c'est ce qui fait le charme d'un personnage de série !). Et puis la machine de travail acharné, hyper méthodique et efficace... c'est bien lui !

>> Malotru : ISTJ (indice de fiabilité : 4/5)

 

2. Marie-Jeanne Duthilleul

Les points forts de Marie-Jeanne sont :
- son amour des règles et des procédures qu'elle prend grand soin de suivre à la lettre --> Si (sensation introvertie)
- son empathie et le fort lien émotionnel qu'elle sait créer avec n'importe qui --> Fe (sentiment extraverti)
- sa réflexion logique et sa capacité de faire des